Vendre rapidement sa boulangerie en toute sécurité et sérénité

   Quelques points fondamentaux pour vendre le mieux et plus rapidement possible votre boulangerie.   Règle 1 : il faut réellement être vendeur. Si vous ne savait pas trop, attendez l’occasion en or, vous ne vendrez pas. Ne cherchez pas d’excuses, vous en trouverez toujours pour retarder la vente. Quand est ce le bon moment?  Le moment où on pourra en tirer le maximum ? En général, celui-ci il ne s’anticipe pas, il arrive tout seul, par hasard, par chance..  Le moment où on paiera le moins d’impôts ? Trop tard ! Ce moment est déjà passé,  Le moment où ce ne sera plus la crise et où l’entreprise aura retrouvé des comptes financiers un peu plus présentables, et surtout stables et en progression sur une longue période (plusieurs années, pas seulement plusieurs mois) ? C’est bien d’y croire,…  Quand les enfants seront grands ? Et les petits-enfants aussi?  Quand nous aurons fini de rembourser l’emprunt de la nouvelle machine. Au moins il s’agit d’une échéance certaine! Le bon moment c’est tout simplement quand on est prêt ! Alors, quand est-ce qu’on est prêt? La transmission d’entreprise c’est tout sauf cartésien. Ce n’est que psychologie, émotion et affaire de philosophie. Vouloir céder son entreprise, c’est avant tout dans sa tête que cela se passe. Le reste n’est qu’anecdotes et mauvaises raisons invoquées pour ne pas faire. Parce qu’au fond de soi, on n’a pas envie. On dit qu’on va le faire, mais on ne le fait pas. Pour se dire que l’on va vendre à telle date et faire le rétro-planning des étapes à franchir, il faut d’abord savoir :  » qu’est-ce qu’on va faire après ?  » Etre prêt, ce n’est surtout pas attendre le crash (la perte d’un client important, d’un marché, l’arrivée d’un nouveau concurrent plus performant), le déclin de santé : c’est trop tard ! Ce n’est pas non plus attendre que l’on vous y pousse : les problèmes qui obligent à vendre, perte de créativité, erreur stratégique, difficultés de trésorerie, accident de la vie. On est prêt quand on sait ce qu’on va faire après. On est prêt quand on se dit que l’on est prêt à passer la main, quand on s’est convaincu que ce n’était pas grave de la transmettre à quelqu’un qui s’avérera meilleur ou moins bon que soi. Quand on est prêt à tourner la page, en essayant de le faire dans les meilleures conditions. Quelles sont ces conditions ? La première : ne pas se retrouver pris à la gorge. Ensuite, informez-vous sur le processus en lui-même, sur le marché, sur les méthodes de valorisation, sur les perspectives qui rendront attirante votre boulangerie pour un profil type de repreneur, sur les aspects techniques tels que la fiscalité, vos droits à la retraite,. Un beau commerce, au bon prix, est vite vendu. Sachez apprendre à ne pas être trop gourmand et ayez le temps de réfléchir au juste prix de votre entreprise, celui qui permet d’avoir le choix. Donnez-vous les occasions d’avoir à choisir un repreneur et non pas d’avoir à brader votre commerce faute d’attractivité Règle 2 : Appliquez les principes basiques du Home Staging Le home staging vous aide à vendre votre bien immobilier au meilleur prix et le plus rapidement possible en se basant sur des principes simples et peu onéreux  de mise en valeur. Le but ? Créer un coup de cœur chez l’acheteur potentiel ! Dans le cas d’une boulangerie, l’accent est mis sur la propreté, la fonctionnalité. Redonnez un coup de pinceau sur les machines, le tour pâtissier, les chariots, portes de chambre de pousse. Le matériel doit paraître propre et entretenu même s’il a de l’âge.  Enlever les restants d’anciennes installations électriques ! Retirez tout ce qui ne sert plus, qui ne marche plus. Faites réparer ce qui est réparable: ne montrez pas un matériel qui fonctionne partiellement. Ne laissez surtout pas s’installer le doute !.. la valorisation du matériel en prendrait un sacré coup. En résumé , donnez  un coup de pinceau partout ou c’est nécessaire afin que l’œil ne s’attarde pas sur les imperfections inévitables. Règle 3 : présentez un beau bilan pour la cession de votre entreprise. Demandez à votre comptable de nettoyer le bilan au niveau des immobilisations qui ne servent plus et qui n’ont plus de valeurs vénales. On y gagne 2 fois: on supprime les discussions avec les repreneurs et on diminuera la taxe professionnelle des dernières années et augmentera d’autant le résultat. Rétablissez au moins les deux dernières années une marge commerciale maximale ( chassez le black..) pour améliorer l’EBE et donc le résultat. La valorisation du fonds de commerce se fait en grande partie sur l’EBE. Donc si vous souhaitez vendre un bon prix votre commerce, stoppez net certaines pratiques occultes si elles existent . Vous ne pouvez pas être gagnant sur tous les tableaux. Il est important de supprimer les questions des repreneurs en amont. Si le bilan n’est pas clair ou si le compte de résultat révèle des éléments importants et anormaux dans les dernières années, vous allez susciter des questions qui peuvent amener des réponses embarrassantes et qui dans tous les cas vont semer le doute dans l’esprit du repreneur qui aura tendance à durcir les négociations. Normalisez les relations entre l’entreprise et vous sur un certain nombre de points: sous loyer, véhicule, avantages divers en nature et en espèces. Ces points sont à traiter en avance pour présenter le jour J un bilan qui soit le plus correct possible afin de diminuer les questions des repreneurs, pour éviter les négociations sans fin, pour qu’il n’y ait pas de litige chez le notaire ou après cession. D’autres points sont à aborder. C’est l’objet de la mission de votre conseiller en immobilier commercial qui vous guidera pas à pas tout au long du processus de vente.  

Vous avez un projet d’achat de fonds de commerce boulangerie pâtisserie

Vous êtes à la recherche d’une boulangerie pâtisserie à reprendre.
Vous recherchez sans avoir de projet précis…
Nous définissons avec vous vos objectifs pour ce projet.
Vous souhaitez peaufiner un business plan…
Nous vous aidons à la rédaction du business plan  et nous vous mettons  en relation avec un expert comptable qui va conforter votre dossier.
-Vous pensez être un peu juste en fonds propre.
Nous proposons des solutions de renforcement des fonds propres.
Vous voulez être certain de votre financement…
Nous vous proposons un courtier qui va répondre à vos attentes financières. Nous rédigeons  un Executive Summary convaincant pour donner envie de lire votre projet aux différents intervenants.
Vous souhaitez financer des travaux ou le fonds de roulement.
Nous suggérons des partenaires pour les travaux et les stocks afin de faciliter le lancement de votre affaire.
La qualité de notre accompagnement est toujours synonyme de succès.

Votre contact : Philippe de JORNA -06 64 72 84 75