Le financement de sa boulangerie en actionnant ses cercles

Pour lancer votre boulangerie, plusieurs possibilités de financement s’offrent à vous !

En premier lieu vous devez envisager de partager momentanément le capital de votre société (SAS par exemple). Ce capital servira à l’achat du fonds de commerce ou l’achat du matériel et sera constitué par une levée de fonds. Des personnes physiques investissent en contrepartie de parts de l’entreprise (le nombre de parts sociales sera calculé en fonction de l’investissement). Le contributeur devient donc « un actionnaire » de l’entreprise qu’il soutient financièrement.

 Lors de votre  levée de fonds, il est préférable de solliciter vos proches, qui sont souvent les premiers « fans » de votre projet. Pour compléter ce premier tour, vous pouvez ensuite envisager d’aller consulter une banque pour un emprunt bancaire. Cette dernière appréciera à sa juste valeur votre capacité à mobiliser des investisseurs privés autour de votre projet.

Le financement par Love Money:  1ere étape
Le financement par Love Money: 1ere étape

Le cercle Amis & Famille

Une pratique de plus en plus courante pour les entrepreneurs est de réaliser un premier tour de financement auprès de ses proches. En effet, la levée de fonds, peut se diriger dans un premier temps auprès d’un cercle proche tel que ses parents, amis, amis d’amis… Il s’agit d’une levée de fonds  appelée « Love Money ». C’est une pratique favorable à tout entrepreneur puisqu’elle le confronte au partage du capital et l’oblige à effectuer des comptes rendus auprès des actionnaires . Dans ce cas, il est tout de même nécessaire de connaître un minimum les personnes entrantes dans votre capital.

Partage provisoire du capital de la SASE
Partage provisoire du capital de la SAS

Investisseurs actionnaires sur une durée limitée.

La levée de fonds en Love Money entraîne toujours un certain nombre de questions : Comment présenter son projet ? Quelle histoire raconter ? Quelles promesses faire ? Quelles seront les règles de cohabitation ? C’est autant de questions qu’il faut se poser lors de l’ouverture de votre capital.

Il faudra alors songer à rédiger des statuts , un pacte d’actionnaires et mettre en place des règles de bon fonctionnement pour maintenir une relation avec ses proches basée sur la confiance. Par ailleurs, le pacte d’actionnaires permettra de cadrer les personnes qui souhaitent trop s’immiscer dans votre business, en établissant une hiérarchie de décisionnaire claire pour toutes les parties.

Il est bon de prévoir dès le départ un rachat des parts sociales avec valeur de rachat  significative  sur une durée préalablement définie, fonction de l’EBE reconstitué établit par le business plan. Ce rachat d’actions rassurera les investisseurs pressés de sortir du capital pour réinvestir ailleurs et percevoir en même temps des intérêts financiers supérieurs à ceux proposés par les banques. D’autre part, en rachetant peu à peu les actions, vous retrouverez aussi votre autonomie de décision. Cela facilitera aussi la cession de l’entreprise lorsqu’il sera temps d’y songer.

Le rachat d'actions est une étape nécessaire, sans être obligatoire
Le rachat d’actions est une étape nécessaire,    sans être obligatoire

Ce  cercle d’investisseurs va vous permettre d’avancer, de développer votre activité, de générer vos premiers chiffres d’affaires. Vous ne serez pas seul dans l’aventure, et cela vous permettra et vous obligera d’aller de l’avant .

En général, un investisseur sérieux est quelqu’un qui entrera dans les détails de votre business et posera de bonnes questions, signe d’intérêt pour votre projet.

Vous souhaitez bénéficier de conseils pour un financement en Love Money? Philippe peut vous aider, consultez dès à présent son profil.

Le crowdfunding est il pertinent pour votre projet ?

Le  crowdfunding qui fait appel à la foule, à partir de plateformes spécialisées, doit être considéré comme un complément d’investissement. Lorsque l’on fait une levée en crowdfunding, il est nécessaire de « buzzer » autour d’actualités et faire « un maximum de bruit » autour de soi.

Honnêtement, ce mode de financement est bien adapté pour une start up mais difficile à mettre en oeuvre et peu réaliste pour une boulangerie, sauf dans certains  cas de reprise de boulangerie à gros CA et de son personnel.

L’investissement participatif( équity crowdfunding) reste la meilleure façon pour un jeune boulanger de financer à ce jour son commerce, dès lors qu’il qu’il fait appel à son premier cercle Love Money.

 

 

Auteur : Le levain de demain

Consultant en immobilier commercial - Boulangerie Pâtisserie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *