Les 3 questions fondamentales pour la fixation du prix

Il y a trois questions fondamentales que doivent se poser vendeur, acquéreur , conseiller et banquier au sujet du prix du fonds de commerce de boulangerie – pâtisserie.

1-L’exploitation de l’affaire offre -t -elle des conditions de vie suffisamment confortables pour être attrayante, en comparaison avec les affaires actuellement sur le marché?
2 -Est ce que l’exploitant aura un revenu suffisant pour vivre, par rapport au travail fourni et l’apport injecté dans l’opération?
3 – Est ce que le potentiel de l’affaire permet de considérer l’affaire viable sur le long terme?

Personnellement, je guide le vendeur pour qu’il fixe un prix de cession qui permettra à chaque intervenant de répondre affirmativement à ces trois questions.

En fait, l’attractivité principale de l’affaire repose sur l’importance du « reste à vivre » défini par le plan financement de l’ acquéreur, compte tenu des conditions d’exploitation du fonds. D’où la nécessité de faire un diagnostic général de l’entreprise, de déterminer le potentiel de croissance , réaliser un prévisionnel sur 3 ans  avec plan de financement.

Auteur : Le levain de demain

Consultant en immobilier commercial - Boulangerie Pâtisserie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *